Pulpeuse Fiction ⋆ Sophie NOËL

couv renaud3

plume-pulpeuse-fiction

 Je remercie Zoé de Langage et Projets conseils et City Éditions pour ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Accro à ses copines, à son chat et à ses soirées pizza-vidéo-pinard, Victoire est une gaffeuse invétérée. Avec ses rondeurs en trop, cette prof de collège de trente ans passés a bien du mal à trouver le prince charmant. Son dernier amoureux l’a même quittée pour devenir… prêtre ! De quoi la faire douter de son sex-appeal. Mais Victoire possède une détermination à toute épreuve.
Quand elle rencontre Arnaud, un beau prof de musique, elle a le coup de foudre. Bien décidée à le séduire, elle commence un régime. Sauf qu’Arnaud ne semble pas prêter attention à sa pulpeuse prétendante. A-t-il déjà une petite amie ? Pour en avoir le cœur net, elle fouille dans son casier. Mais, forcément, elle se fait prendre la main dans le sac par Axel, le sexy surveillant du collège. Pour acheter son silence, il lui propose alors un deal : une liaison avec elle. C’est là que les ennuis commencent…

 

❀ Ma chronique :

Lorsqu’on m’a proposé la lecture de ce roman, j’ai de suite été attirée par cette couverture illustrée et colorée qui reflète à merveille l’esprit de cet ouvrage, de cette « Pulpeuse Fiction ». Un roman haut en couleurs et en fous rires avec Victoire, une héroïne extrêmement drôle, de par son attendrissante maladresse mais surtout par son côté naturel et jovial qui la caractérisent tant. Cette chick-lit est tout simplement une des meilleures que j’ai lues jusqu’à présent 😄 Un bol d’air frais et un beau rayon de soleil en plein hiver ! Et oui 💗 Un GROS COUP DE CŒUR pour cette fiction et pour son auteure Sophie Noël 💗
Victoire a 29 ans, elle est prof de S.V.T. dans un collège des Yvelines. Célibataire depuis plusieurs mois, elle garde l’espoir de ne pas le rester trop longtemps. Son but à court terme : séduire Arnaud son collègue. Un jeune prof de musique extrêmement attirant dont elle est tombée sous le charme depuis qu’elle l’a vu donner des cours de clarinette à son petit frère. Et lorsque Victoire souhaite quelques chose, on peut dire qu’elle se donne tous les moyens pour y arriver ! C’est d’ailleurs elle qui a demandé à se faire muter dans cet établissement pour être au plus proche de son fantasme, pouvoir discrètement en apprendre plus sur lui et pourquoi pas … le charmer.
Pour se faire, Victoire pense qu’il est temps pour elle de se prendre en main physiquement. Exit les excès en tous genres ! Le régime Weight Watchers n’étant pas suffisant, des séances quotidiennes en salle de sports s’imposent 💪 Même si pour Victoire, ses formes pulpeuses ne lui conviennent pas, celles-ci semblent pourtant très attirantes à en croire un certain Axel. En effet, le pion beau gosse du collège n’hésite pas à user du chantage pour attirer la jeune prof dans ses filets…
Comment Victoire va-t-elle gérer les sentiments qu’elle éprouve pour Arnaud qui n’en a absolument pas conscience, avec le rentre-dedans d’Axel qui ne la laisse pas indifférente ?
♦  ♦  ♦
Ce roman est tout simplement excellent pour le moral 😀 De l’humour à souhait, une histoire d’amour toute mignonne, une héroïne hyper attachante, des gaffes mémorables, vraiment que du bonheur durant cette lecture 😍 Un roman pétillant et extrêmement rafraîchissant que je vous conseille fortement et même plus ! J’ai limite envie de vous imposer cette lecture car je suis certaine que vous y prendrez autant de plaisir que moi 😀 👍
Sophie Noël m’a embringuée dès les premières pages dans la vie trépidante de Victoire. Nous pouvons toutes nous retrouver en Vic. En effet, au fil des pages, je me suis surprise plusieurs fois à penser « ah ben ça m’est aussi arrivé » ou « ah oui ça je le fais aussi ». Victoire est tellement drôle et attachante qu’elle nous donne envie d’être proche d’elle et de l’avoir comme amie. Une amie avec laquelle on ne peut pas s’ennuyer et à qui il arrive toujours de sacrées galères 😂 Certains passages sont tout simplement grandioses, Vic m’a fait mourir de rire et plus je visualisais les scènes plus je rigolais. A consommer sans modération pour la bonne humeur !
J’ai découvert la plume fraîche, pétillante et pleine d’humour de Sophie Noël 😍 J’espère la retrouver très vite car je suis tombée sous le charme de cette aura feel-good qui l’enveloppe 😊
coeur-gif-039 Je vous conseille vivement cette comédie romantique rafraîchissante qui vous fera passer un très bon moment de lecture accompagné de multiples fous rires j’en suis persuadée. Alors foncez et lisez-le, il vous fera un bien fou et peut-être aurez-vous un coup de cœur tout comme moi !

Rates 5 étoiles

amazon-pulpeuse

Freddie Friday ⋆ Eva RICE

Freddie Friday-crg.indd

plume-freddie-friday

 Je remercie Camille de Langage et Projets conseils ainsi que Baker Street Editions pour leur confiance et ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Marnie, petit génie des mathématiques du prestigieux établissement St Libby, a tout de l’élève modèle. Jusqu’au jour où, avec son amie Rachel, elle commet l’irréparable. Pour oublier, elle va noyer son angoisse dans l’alcool.

Juste avant ces évènements dramatiques, elle a fait une rencontre singulière : sa seule raison de vivre, désormais, sera de revoir Freddie Friday, ce garçon qui travaille à l’usine de céréales Shredded Wheat. Ses rêves vont devenir les siens. Mais pour qu’ils se réalisent, elle aura besoin de son professeur de maths, la belle Julie Crewe, autrefois danseuse.

Acceptera-t-elle de l’aider ? Aura-t-elle envie de remuer le passé, de se rappeler ce temps où elle était encore capable de danser, avec l’irrésistible et mystérieux Jo à Central Park ?

 

❀ Ma chronique :

En premier lieu, je m’excuse auprès de Camille et des éditions BakerStreet pour le délai de lecture. En effet, je m’y suis reprise à plusieurs fois avant de réussir à me plonger une fois pour toutes dans la lecture de « Freddie Friday ». Je n’arrive pas à expliquer ce blocage mais je peux vous affirmer que je regrette de ne pas avoir lu ce très beau roman plus tôt 😊
J’ai été très agréablement surprise par l’histoire que j’ai trouvé particulièrement touchante 😍 Par sa plume élégante, délicate et musicale, Eva Rice est parvenue à me captiver dès les premiers chapitres. J’ai lu ce roman en plusieurs soirées et à chaque reprise, je me réjouissais de retrouver Marnie, Freddie et Miss Crewe et ainsi découvrir l’évolution de leur relation assez complexe, due à leurs blessures respectives.
Marnie Fitzpatrick  est une élève sérieuse et rigoureuse. Elle vit en internat dans un établissement privé prestigieux au sein duquel elle excelle en mathématiques, un vrai génie selon les dires de son professeur, Miss Crewe. Une élève parfaite jusqu’au jour où l’amusement et l’envie de liberté sont allés trop loin. Une soirée un peu trop arrosée entre amies… un faux-pas… une erreur de jeunesse qui a changé sa vie et son futur si prometteur. Une jeune femme en perte de repères et pleine de culpabilité pour l’accident qui a causé des séquelles irrémédiables à sa meilleure amie Rachel. Saura-t-elle reprendre pieds face à tous ces changements et remises en question ? Son attirance pour le jeune danseur l’aidera-t-elle à reprendre sa vie en mains ou au contraire s’enfoncer davantage dans l’alcool ?
Julie Crewe est professeure de mathématiques à St-Libby, appréciée par ses élèves, elle vit à l’internat et est en charge des jeunes filles en dehors des cours. Miss Crewe est une ancienne danseuse, une des meilleures à l’époque et promise à une très belle carrière. Malheureusement, un cœur brisé et une grosse blessure ont mis fin à ses rêves de danseuse… Cette très belle femme de 40 ans ne s’est jamais remise de ses échecs et vit enfermée dans une bulle de tristesse depuis un bon nombre d’années. Arrivera-t-elle à s’ouvrir à nouveau aux autres et pourquoi pas trouver le bonheur tout simplement ?
Freddie Friday est électricien dans l’usine de céréales Shredded Wheat, un travail obtenu par nécessité et non par envie. En effet, élevé par ses grand-parents vieillissants, il n’a pas eu d’autre choix que de prendre la relève de son grand-père pour subvenir à leurs besoins lorsque celui-ci fut dans l’incapacité de travailler. Freddie possède de nombreuses blessures en lui qu’il essaie de libérer par sa danse. En effet, c’est un merveilleux danseur avec un talent inné. Il n’a jamais pris de cours, ses pas et ses postures, il les a travaillés de manière improvisée au gré des lieux dans lesquels il se trouvait, une chambre, dans la rue, au sein de l’usine de céréales… Une passion qui lui procure un bien-être absolu et un rêve inavoué, celui de devenir danseur. Arrivera-t-il à trouver la confiance qui lui manque pour tenter l’impossible ?
Ces trois personnages vont devenir nécessaires à la vie de chacun… Un trio complice et empli d’entraide va se former pour pourquoi pas, retrouver goût à la vie et accomplir leurs rêves les plus fous…
♦  ♦  ♦
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman très touchant 😍 Une belle immersion dans l’Angleterre des années 60 en compagnie de personnages attachants qui m’ont beaucoup émue. Eva Rice a réussi à captiver mon attention et mon envie de découvrir ces personnages en profondeur, connaître leur passé, leurs blessures, leur avenir après les obstacles auxquels ils ont été confrontés. L’auteure a brillamment mené l’intrigue et de manière très habile car à aucun moment je n’ai deviné l’issue de l’histoire. Eva Rice n’a eu de cesse d’éveiller ma curiosité tout au long de ma lecture, un sentiment très agréable car je n’ai pas trouvé cela dans mes précédentes lectures, des romances assez prévisibles 😄
J’ai beaucoup aimé la narration interne à deux voix, un choix pertinent qui apporte un bel atout à l’histoire. J’ai adoré connaître les pensées les plus profondes des deux héroïnes: Marnie et Miss Crewe qui désirent toutes deux aider Freddie. Marnie qui est complètement sous le charme du jeune homme, fonde tous ses espoirs en lui, c’est une manière pour elle d’exorciser son mal-être. Miss Crewe, de son côté, prend son nouveau rôle de prof de danse très à cœur. Freddie lui rappelle constamment son passé: la danse et Jo, ce danseur dont elle est tombée éperdument amoureuse mais qui lui a brisé le cœur… Elle souhaite plus que tout la réussite de Freddie et le pousse vers le haut afin qu’il vive le rêve qu’elle a malheureusement dû abandonner. Au fur et à mesure, le talentueux danseur va occuper une place importante dans la vie des deux femmes qui vont développer des sentiments très forts à son égard.
Un trio amoureux émouvant, bercé en arrière-plan par la danse, les mathématiques, des regrets, des sentiments amoureux inavoués, l’amitié, le courage, la volonté… Un récit qui allie aussi bien tristesse, bonheur et espoir mais une histoire emplie d’humanité 😍
Ce roman est une très belle découverte avec une histoire qui m’a procuré de très bons moments de lecture, des personnages atypiques et attachants ainsi qu’une auteure que j’ai pris plaisir à découvrir. D’ailleurs, je pense lire ses précédents romans dès que j’en aurai l’occasion 😀

Rates 5 étoiles

amazon-freddie

Garde-corps ⋆ Virginie MARTIN

martin_gardecorps_couv_web-60cb6

Plume Garde-corps

 Je remercie Lysiane de Langage et Projets conseils pour sa confiance et ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Carnavet, début des années 1980.
Gabrielle Clair, à peine entrée dans l’adolescence, est violée par un élève de son collège. Dès lors, elle se forge un masque de fer pour transcender ce drame, et se jure de quitter cette province devenue trop étouffante.
Paris, fin des années 2000.
Gabrielle Clair, ministre, mène sa carrière avec talent. Brillante, elle passe sous les fourches caudines du pouvoir, affrontant la ­condescendance et le machisme ordinaire. Jusqu’au jour où son chemin recroise celui de son violeur…
Des pierres sèches du Vaucluse aux ors des palais de la République, on suit le parcours de ce personnage ambigu, dans un récit mêlant sexisme et politique. Qui domine ? Qui est dominé ? Tout ­n’est que rapport de force, et la morale n’est pas toujours au rendez-vous.

 

❀ Ma chronique :

Le résumé de ce roman plutôt « dérangeant » m’a de suite interpellée et c’est avec curiosité que j’ai sollicité ce titre auprès de l’équipe de LP Conseils. « Garde-corps » est un récit percutant dans lequel il est question des violences physiques et morales que subissent les femmes. Ce texte est d’autant plus gênant lorsqu’il traite de ces violences présentes dans le monde de la politique moderne 😕
Je n’ai pas concocté de petit résumé de l’ouvrage comme je le fais d’habitude car celui de l’éditeur se suffit à lui-même. De plus, le roman étant court je préfère que vous découvriez les tenants et les aboutissants par vous-même 😉
Virginie Martin a choisi d’alterner les chapitres passé / présent dans la narration de Gabrielle Clair. Un principe que j’ai beaucoup apprécié et qui suscite la curiosité et l’intérêt du lecteur. En effet, on veut absolument savoir comment sa vie va tourner lorsqu’elle va recroiser le chemin de son violeur. Comment va-t-elle réagir face à ces souvenirs d’horreur qu’elle a caché tant bien que mal durant de nombreuses années ? Surtout que cet homme ressurgit au plus mauvais moment. Ce retour laisse présager un nouveau drame… A vous de le découvrir 😓
L’auteure nous offre un parallèle entre la vie passée de Gabrielle, depuis le viol dont elle a été victime lorsqu’elle avait 11 ans, par un collégien un peu plus âgé qu’elle. Cet instant où la jolie petite Gabrielle a été évincée pour laisser place à “ Gabrielle Clair la pute ”. Un instant d’imprudence et de naïveté qui l’a privée de son adolescence, qui a mis fin à son innocence bien trop tôt et lui a forgé un masque de fer. Mais également sa vie actuelle, dans laquelle on côtoie une très belle femme de quarante ans, déterminée, revancharde, tenace et dominante dans le milieu professionnel. Désormais ministre du Travail, elle est sans cesse confrontée à la condescendance et au machisme étant donné son physique très agréable. En pleine ascension lorsqu’elle recroise le chemin de son violeur, elle refuse cette fois d’être à nouveau une victime… Tous les coups sont désormais permis pour ne pas fléchir car… SON moment est proche… L’opportunité qui s’offre à elle ne se reproduira pas. C’est l’occasion pour elle de briller sur la scène politique et de se dire que tout ce pour quoi elle s’est sacrifiée jusqu’à maintenant paye enfin. Une chose est sûre, elle ne compte pas laisser passer sa chance coûte que coûte…
Un récit éprouvant, dénonciateur et violent par moments. Le premier chapitre est horrible à lire… empli de cruauté, de mépris, de violence verbale. Il a été difficile pour moi d’assimiler les termes énoncés par le violeur de Gabrielle car automatiquement je me suis mise à la place de la jeune adolescente. Du haut de ses 11 ans, Gabrielle a été traitée comme une moins que rien, considérée comme un vulgaire orifice de plaisir, rabaissée violemment dans l’irrespect le plus total. Les chapitres traitant du viol sont vraiment très éprouvants par les mots odieux employés mais probablement tellement réalistes…
Avec « Garde-corps », préparez-vous à entrer dans le monde macho, sexiste et impitoyable de la politique où tous les coups sont permis. Un roman qui doit contenir une bonne part de vérité compte tenu du métier de Virginie Martin qui est politologue et qu’elle évolue dans ce milieu… Une virée dans la politique moderne au rythme infernal et dans laquelle l’immoralité est tapie dans l’ombre… Un monde qui ne me donne absolument pas envie de m’y frotter mais que j’ai pris plaisir à découvrir 😝

Rates 4.5 étoiles

amazon Garde-corps

De si jolis mensonges… ⋆ Léa LAURENT

de-si-jolis-mensonges...-768669

Plume De si jolis mensonges

 Je remercie Lysiane de Langage et Projets conseils pour sa confiance et ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse.
Mais Lizzy en a assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir.
Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…

 

❀ Ma chronique :

Lorsque Lysiane de LP Conseils m’a proposé cette lecture, j’ai de suite sauté sur l’occasion en me disant que c’est typiquement le genre de lecture qui tombera à point nommé quand j’aurais besoin de me libérer l’esprit du quotidien. Et bien j’avais raison ! Depuis quelques semaines, j’ai dû faire face à une horrible panne de lecture 😓 La hantise de tout passionné de lecture 😳 Pour me remettre d’aplomb j’ai choisi ce titre et pour tout vous dire, grâce à «De si jolis mensonges…» j’ai passé un moment de pur bonheur !😄
Lizzy Sullivan a 29 ans et elle a pour habitude de se mettre dans des situations compliquées avec les hommes mais aussi dans le milieu professionnel. Il est tout simplement impossible pour elle de garder aussi bien son job que son homme. C’est pourquoi, quand ces deux éléments se confondent, il n’en ressort généralement rien de bon 😕
Pour preuve, sa dernière relation en date vient de se solder par un nouvel échec. En effet, mécontente d’avoir été larguée, elle n’a pas hésité à incendier son amant, qui est accessoirement son patron, devant tout le personnel. Cette impulsivité n’est pas sans risque et Lizzy se retrouve à nouveau seule… Sans travail avec même pas 100 euros sur son compte en banque car en plus de ces difficultés, Lizzy est une shopping addict et ne peut s’empêcher de craquer pour de belles chaussures malgré la centaine de paires qui traînent dans son dressing.
A l’aube de la trentaine, Lizzy fait encore preuve d’une irresponsabilité évidente qui reflète son immense ennui de vivre dans le monde adulte. Bien que consciente de son problème, Lizzy n’assume pas et au contraire, elle s’enferme dans le mensonge. A force, elle devient même experte dans les mini mensonges par peur de décevoir ses parents, encore plus qu’ils ne le sont déjà. Pour sauver la face, elle va tenter le tout pour le tout et se fabriquer un CV en béton pour un poste de rêve : styliste pour une célèbre marque de chaussures… Incroyable mais vrai, c’est Jackpot pour l’audacieuse Lizzy ! Un nouveau mensonge… Un nouveau job… Une nouvelle rencontre plutôt banale dans les sous-sols de l’entreprise… Serait-ce le présage d’une nouvelle vie pour Lizzy ?
Lizzy et sa langue bien pendue arriveront-elles à assurer dans ce nouveau job sans se faire démasquer ?
Qui est vraiment Stephen le technicien de surface ?
Parviendra-t-elle à devenir adulte, responsable dans ses choix ou s’enfermera-t-elle de plus belle dans ses mensonges ?
♦  ♦  ♦
Comme je le disais plus haut, ce roman est un pur bonheur, extrêmement rafraîchissant et plaisant à lire. Léa Laurent m’a embringuée dès le premier chapitre dans la vie excentrique de Lizzy. Une vie trépidante qui m’a donné le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture. C’est le roman qu’il me fallait pour mettre un terme à la panne de lecture que je subissais depuis une bonne quinzaine de jours.
Je suis tombée sous le charme de la plume pétillante de Léa Laurent, qui est entre autres emplie d’humour, de fraîcheur, de tendresse, d’amour et de positive attitude 😀 Un délicieux cocktail que l’on boit d’une traite et personnellement, j’en redemande !
Alors oui je ne vous cache pas que l’issue de l’intrigue est très rapidement perceptible et j’ai très vite compris qui était réellement Stephen. Cependant, Léa Laurent a su me tenir en haleine en prenant son temps pour ne pas précipiter cette fin heureuse qu’on devine assez tôt.
Les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, sont plutôt clichés mais hyper attachants. Notamment Lizzy qui a beaucoup de tares mine de rien 😝 Elle est volage, irresponsable, menteuse, dépensière mais tellement marrante, touchante et dotée d’un sens de l’humour détonnant qui m’a valu de nombreux sourires, qu’on lui pardonne tous ses défauts et ses mensonges aussi gros soient-ils.
 Je vous conseille vivement cette comédie romantique rafraîchissante qui vous fera passer un très bon moment de lecture !

Rates 5 étoiles

amazon de si jolis

La petite couturière du Titanic ⋆ Kate ALCOTT

la-petite-couturiere-du-titanic-773148

Plume La petite couturière

 Je remercie Lysiane de Langage et Projets conseils pour sa confiance et ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Avril 1912. Tess Collins, une jeune servante anglaise, est venue à Cherbourg vivre de sa passion, la couture. Hélas, la maison qui l’emploie la traite comme une domestique.
Lorsqu’elle apprend qu’un paquebot se dirigeant vers les Etats-Unis va faire escale à Cherbourg, elle décide d’embarquer pour tenter l’aventure.
À bord du Titanic, elle fait connaissance de Lucy Duff Gordon, célébrité de la haute couture anglaise, qui s’apprête à présenter sa nouvelle collection à New York. Sa femme de chambre lui ayant fait faux bond, elle décide d’employer Tess. En première classe du navire, Tess découvre un monde fastueux. Elle fait la rencontre de deux hommes, Jim, un marin, et Jack, un self-made-man américain. Mais, tandis qu’un triangle amoureux s’installe, le paquebot, sans que ses occupants s’en doutent, fonce vers un iceberg…
Réchappant à la catastrophe, Tess découvre que sa maîtresse a embarqué à bord d’un autre canot de sauvetage. Mais celle-ci a-t-elle survécu aux dépens d’autres passagers ? Elle se trouve bientôt face à un dilemme : rester fidèle à sa maîtresse ou dire ce qu’elle a découvert des circonstances du drame ?

 

❀ Ma chronique :

J’ai été de suite interpellée par ce titre empli de douceur « La petite couturière du Titanic » ainsi que par la couverture de ce livre que je trouve très jolie dans sa sobriété et très parlante par rapport à l’histoire 😍.
Nous sommes le 10 avril 1912 à Cherbourg devant le quai d’embarquement à bord du paquebot géant, lorsque sur un coup de tête, Tess Collins, lasse d’être dénigrée en tant que domestique, décide de tout plaquer pour saisir l’occasion ultime qui s’offre à elle… L’occasion rêvée de changer de vie et de se donner les moyens de vivre son rêve. Quelle manière plus appropriée pour tenter le rêve américain que d’embarquer à destination de New York, à bord de ce superbe paquebot «Le Titanic» ?
Tess a un rêve depuis son plus jeune âge, celui d’exercer le métier de couturière pour lequel elle semble extrêmement douée. En effet, lorsqu’elle n’était encore qu’une adolescente, sa mère très habile de ses mains lui apprit à coudre, persuadée que grâce à cette aiguille, Tess s’en sortira toujours… Pensant naïvement qu’elle trouverait un emploi sur le paquebot dès son embarquement, la jeune femme va vite déchanter car les places vacantes sont toutes déjà prises. Cependant, le hasard, ou sa bonne étoile, a voulu que Lucy Duff Gordon, la reine de la haute couture, participe à cette traversée. Tess, désespérée, va tenter par tous les moyens d’embarquer sur ce paquebot et propose à Lady Duff Gordon de travailler pour elle en tant que couturière. Par force de persuasion, elle parvient à décrocher une place de bonne, Lady Lucy ne pouvant pas lui offrir mieux, en attendant que Tess fasse ses preuves dans la pratique de la couture.
Les quelques jours passés à bord du Titanic seront riches en découvertes mais aussi en rencontres. En effet, la jeune femme aventureuse, courageuse, prévenante et au charme incontestable ne laissera pas les hommes indifférents… Qui de Jim Bonney, le jeune marin courageux et intègre ou de Jack Bremerton, le self-made man américain, un homme mûr, bon et qui dégage une aura de sécurité en sa présence, gagnera le cœur de la jolie couturière ?
Malgré le flot d’émerveillement qu’elle éprouvera à découvrir le monde somptueux de la première classe, Tess arrivera-t-elle à gérer le caractère arrogant, égoïste, dénigrant et impitoyable des nantis de ce monde ?
Une chose est sûre, en embarquant à bord de ce paquebot réputé insubmersible, Tess ne se doute pas un seul instant de toutes les émotions qui vont la parcourir durant cette traversée mais aussi de ce qu’elle va devoir affronter durant et après… le drame.
♦  ♦  ♦
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman qui m’a projeté dans le passé, au début du 20ème siècle. Un vrai petit bijou qui mêle parfaitement la fiction à la réalité 😍 Un triangle amoureux bercé en arrière-plan par ce naufrage violent qui nous a tant ému, mais pas que… dans ce récit il est surtout question de valeurs humaines.
L’intrigue est en grande partie centrée sur l’enquête à propos du drame afin de faire la lumière sur les circonstances de cette tragédie et de trouver les responsables : pour quelle raison le paquebot naviguait-il aussi vite ? pourquoi aucun membre de l’équipage n’a perçu la présence de l’iceberg au loin ? pourquoi l’alerte n’a-t-elle pas été lancée plus tôt ? pourquoi l’évacuation des passagers s’est faite dans le chaos le plus total ? quelles sont les raisons pour qu’un grand nombre de canots aient été jeté à l’eau en sous-effectif alors qu’ils n’étaient déjà pas assez suffisants pour évacuer l’ensemble des passagers ? mais surtout, pourquoi un seul canot de sauvetage a tenté de porter secours à tous ceux qui se noyaient ?
Selon moi, Kate Alcott est une auteure extrêmement douée qui a su allier avec brio la fiction à la réalité en choisissant d’intégrer des personnages qui ont existé et/ou qui étaient à bord du paquebot, notamment: Lucy Duff Gordon, son mari et sa secrétaire; le sénateur William Alden Smith; Margaret « Molly » Brown; Bruce Ismay… Ce roman est très riche en descriptions, il reflète bien la réalité du naufrage et apporte beaucoup de réponses. Si vous avez aimé le film, si vous êtes attiré par l’ambiance du Titanic ou si vous aimez les récits de faits historiques, il est évident que « La petite couturière du Titanic » est fait pour vous 😁
J’avoue quand même que j’ai eu une petite pointe de surprise quant à la durée de l’intrigue au sein du paquebot géant. En effet, je ne sais pas pourquoi je m’attendais à ce que le récit se déroule plus longtemps durant la traversée 😳 d’où ma surprise lorsque le paquebot heurte l’iceberg qui le mena à sa perte dès le deuxième chapitre 😓 Probablement ai-je fait un rapprochement trop prononcé avec le film de James Cameron 😕!
Je vous conseille vivement ce roman qui frôle le coup de cœur. Une merveilleuse intrigue qui entraîne le lecteur à se poser des questions et comme moi, à vouloir connaître la vérité sur ce qui s’est passé à bord du canot n°1, celui du couple Duff Gordon et du marin Jim Bonney. Quant à l’intrigue amoureuse, jusqu’aux dernières pages je me suis demandée duquel de ses deux prétendants Tess allait tomber amoureuse 😍 En fait, Kate Alcott m’a trop donné envie de regarder le film pour la énième fois !

Rates 5 étoiles

amazon la petite couturière