ABC Love ⋆ Layla NAMANI

abc-love

plume-abc-love

RĂ©sumĂ© de l’éditeur:

Croyez-vous aux rencontres hasardeuses ? Hanna, jeune romanciĂšre dĂ©bridĂ©e, menait une vie rythmĂ©e par des Ă©bats sans lendemain et surtout sans attache. Un modus operandi qui lui convenait parfaitement, jusqu’Ă  ce qu’un homme redistribue les cartes dans le sens inverse 
 Son tempĂ©rament de feu mis Ă  rude Ă©preuve, elle dĂ©couvrira que certaines Ă©pines du dĂ©sir sont venimeuses et que le passĂ© est inextricablement mĂȘlĂ© au prĂ©sent 
 Que cache cet homme qui semble connaĂźtre les faiblesses de la jeune femme ?
Une sĂ©duction intense, des Ă©changes palpitants, une sensibilitĂ© constante et une intrigue toujours plus oppressante. Une comĂ©die romantique et dramatique dont le final Ă©poustouflant vous marquera d’un trait indĂ©lĂ©bile 


❀ La chronique de Diboux :

Dans la plupart de nos livres, vous serez d’accord avec moi (ouep je ne vous laisse pas le choix) l’homme, objet de tous nos fantasmes, est Ă  l’origine un coureur de jupons, imbu de sa personne, ne voulant tomber amoureux sous aucun prĂ©texte et ne rappelant jamais les filles avec qui il s’envoie en l’air ! Je peux vous en citer un nombre incalculable 
 Drew, Bennett, Colton, Rule, Rush, Travis, Dean 
 Nous les dĂ©testons tous au dĂ©but mais nous savons au fond de nous qu’Ă  un moment donnĂ©, un acte prĂ©cis, une parole parfaite, notre cƓur s’adoucira pour ce mec et que nous ne pourrons pas faire autrement que de l’aimer ! Vous vous demandez pourquoi je vous parle de tout ça, et bien c’est simple, ce schĂ©ma si souvent empruntĂ© est inversĂ© par notre plume Layla Namani !
En effet, nous rentrons dans le vif du sujet dĂšs le premier chapitre ! Nous dĂ©couvrons une Hanna en plein moment de plaisir avec un homme. Enfin plaisir, n’est pas le terme Ă  employer, ennui serait plus approprié ! Durant tout l’acte sexuel elle se remĂ©more sa vie, son parcours non amoureux et nous dĂ©couvrons pourquoi elle est ancrĂ©e sur ce schĂ©ma de ne jamais rappeler ses amants d’une nuit ! Un autre terme serait aussi applicable : rire. Oui, parce que croyez-moi ce premier chapitre est hilarant.
« Yoni Salvador ! Un vigile en boĂźte. Son machin Ă©tait Ă©norme ! Croyez-le ou pas 
 il n’a jamais pu entrer dans ma petite boĂźte Ă  moi. Un vigile recalĂ© Ă  l’entrĂ©e 
 PlutĂŽt ironique   »
Au fil des pages, Hanna nous emmĂšne avec elle dans son petit quotidien qui lui va parfaitement. Sa meilleure amie, Azaria, a pris pour habitude de venir la rĂ©veiller chaque jour, et mĂȘme si Hanna rĂąle, on sent bien que cette prĂ©sence lui est nĂ©cessaire ! Azaria joue son rĂŽle de BFF (best friend forever) Ă  la perfection et Ă  bon nombre de reprises je me suis vue ĂȘtre Ă  leur place et vivre ça aussi avec mes amies : confidences, rires, papouilles, silences non gĂȘnants mais apaisants. Chaque passage entre elles-deux est un hymne Ă  l’amitiĂ© et elles en portent parfaitement le drapeau !
Autre rituel plaisant auquel on aime assister ce sont ses visites chaque matin Ă  son Ă©picier favori, Aziz. Lait d’amande, dragibus triĂ©s et cigarettes l’attendent tous les jours sur le comptoir de cet homme qui comble Hanna de bonheur le temps de quelques achats.

01

AprĂšs une chute de lait d’amande, un rapprochement de crĂąnes non volontaire avec un inconnu et une altercation avec ce mĂȘme homme, surnommĂ© « crĂ©tin numĂ©ro 1 »,  qui donne encore lieu Ă  un passage atypique, la belle Hanna arrive enfin Ă  son bureau oĂč elle est romanciĂšre. Jeune auteure Ă  succĂšs sa maison d’Ă©dition lui a demandĂ© d’Ă©crire une romance Ă  six mains. Trois femmes, trois personnalitĂ©s diffĂ©rentes mais surtout une Fanny qui va en prendre pour son grade. Entre ses orteils en forme de knaki et ses jeans rembourrĂ©s de coton, nous allons adorer la dĂ©tester avec Hanna ! Malheureusement les Ă©crits de Hanna ne sont plus ce qu’ils Ă©taient, elle a laissĂ© sa vie sentimentale prendre le dessus et les scĂšnes de sexe qu’elle Ă©crit sont de plus en plus vulgaires, virant mĂȘme au porno. Son Ă©ditrice dĂ©cide donc de la mettre entre les mains d’un Ă©crivain Ă  succĂšs pour retravailler ses scĂšnes d’amour ! Charley Sax va donc entrer en scĂšne pour notre plus grand plaisir ! Bien dĂ©cidĂ© Ă  montrer Ă  Hanna qu’une scĂšne de sexe se doit de rester sexy, sensuelle et rĂ©elle il arrivera Ă  la faire rougir de par ses mots, et hum nous aussi ! Si, si ! Il saura lire en elle comme aucun homme avant, il lui fera avouer des choses cachĂ©es au plus profond d’elle et surtout il la rendra complĂštement folle !
Le destin dĂ©cidera de jouer un peu avec Hanna en lui mettant Ă  plusieurs reprises le crĂ©tin numĂ©ro 1 sur son chemin : dans la rue lors de leur altercation, dans l’Ă©picerie de Aziz, sur le terrain de chasse de Hanna 
. Ce crĂ©tin qui se nomme Franck va lui donner du fil Ă  retordre et son humour habituellement sarcastique aura du mal Ă  franchir la barriĂšre de ses lĂšvres face Ă  cet Ă©nergumĂšne. MĂȘme s’il est sexy et beau Ă  en tomber Ă  la renverse, il l’irrite au plus haut point, et leurs dialogues sont comme du petit lait pour nous, un vrai bonheur Ă  dĂ©guster.

02

Alors qui de Franck ou de Charley arrivera à ses fins ? Qui rendra Hanna folle au point de perdre entiÚrement ses moyens et ses piques verbales qui la caractérisent habituellement si bien ?

  ♩  ♩  ♩

Ce livre a pour moi une saveur particuliĂšre. J’ai pu voir naĂźtre chaque mots de ce bijou au fur et Ă  mesure de son Ă©criture, conseiller, rire et pleurer avec l’auteure et l’Ă©ditrice ! Ce furent des heures entiĂšres Ă  vivre sur ce livre et je suis trĂšs fiĂšre qu’il voit le jour pour vous ! Vous pouvez penser que si je l’aime autant c’est justement Ă  cause de cela mais il n’en est rien ! Une fois que vous aurez lu ces quelques pages vous comprendrez ! Vous comprendrez pourquoi on a cru dĂšs le dĂ©but Ă  cette histoire. Elle englobe tous les Ă©lĂ©ments qui font d’une histoire une bonne histoire ! Et surtout un dĂ©nouement improbable, un coup de maĂźtre qui laisse bĂ©Ăąt. Une Ă©criture tellement fluide et rythmĂ©e, un humour sorti de nulle part, un combat sans merci mĂȘlĂ© Ă  un amour intense que l’on peut dĂ©couvrir au fur et Ă  mesure des pages.
Layla Namani signe ici son 5Ăšme roman et le moins que l’on puisse dire c’est que son talent augmente en mĂȘme temps que ses livres ! Je crois que sa plus grande qualitĂ© c’est de nous faire vivre l’histoire avec elle, au travers de ses mots et de nous laisser complĂštement sur le cul (excusez mon langage) lors du dĂ©nouement ! À chaque fois je ne vois rien venir et c’est assez rare de nos jours oĂč les histoires sont souvent cousues de fil blanc, pour reprendre l’expression d’une amie !
ABC Love change de ce que j’ai pu lire dans le fait qu’ici c’est la fille la briseuse de cƓurs. C’est elle qui collectionne les aventures, qui prend et qui jette les hommes. Cependant, au fil des pages on apprend Ă  casser la carapace de Hanna et j’adore la dĂ©couvrir sans ce masque. Elle est entiĂšre, franche, drĂŽle et fidĂšle. Si elle n’aime pas elle le dit et si elle aime elle le dit aussi ! Il n’y a pas de demie mesure avec elle.

03

Pour terminer, je dirai que ce que j’ai prĂ©fĂ©rĂ© dans ce livre ce sont les dĂ©buts de chapitre qui rĂ©vĂšlent des souvenirs de Hanna et ils sont tous plus touchants les uns que les autres. Ces fragments du passĂ© ont aussi fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui, des leçons de vie que la personne la plus importante de sa vie lui a inculquĂ©e et que, croyez-moi, je vais retenir aussi, car elles sont toutes plus vraies les unes que les autres !

04

amazon-abc-love

 

 

Losing Hope ⋆ Colleen HOOVER

losing-hope

plume-losing-hope

RĂ©sumĂ© de l’éditeur:

A six ans, Dean Holder a assistĂ© impuissant Ă  l’enlĂšvement de sa voisine, la petite Hope. Dix ans plus tard, c’est sa sƓur jumelle, Less, qu’il a perdue brusquement. Aujourd’hui, aprĂšs une annĂ©e difficile, il s’apprĂȘte Ă  abandonner ses Ă©tudes. Mais une rencontre imprĂ©vue bouleverse ses plans : au premier regard, Sky le dĂ©sarme et lui rappelle cruellement Hope. Pour passer plus de temps avec elle et tenter de percer son mystĂšre, Holder dĂ©cide de rĂ©intĂ©grer le lycĂ©e…
âœȘ Attention risque de spoilers si vous n’avez pas lu Hopeless âœȘ

❀ La chronique de Diboux :

Une question avant de commencer Ă  vous parler plus en dĂ©tail de ce livre. Vous souvenez-vous de l’Ă©tat dont vous ĂȘtes ressortis lorsque vous avez refermĂ© Hopeless ? Non ? Oui ? Je vous aide, vous Ă©tiez sĂ»rement bouleversĂ©s car c’est le sentiment principal qui ressort de cette histoire, en tout cas ce fut mon Ă©tat aprĂšs avoir dit au revoir Ă  Sky et Holder. Et si vous pensiez ressortir indemne de cette lecture de Losing Hope parce que vous connaissez dĂ©jĂ  l’histoire, je vous le dis tout de suite, vous vous plantez !
Je vous plante le dĂ©cor, moi sous mon plaid bien chaud, des grosses chaussettes et un thĂ© Ă  portĂ©e de main (Quoi ? Oh ça va je suis sĂ»re que vous aussi vous faites pareil) prĂȘte pour me replonger dans cette superbe histoire. DĂšs le dĂ©but je retrouve mon Holder fougueux prĂȘt Ă  tout pour dĂ©fendre sa sƓur jumelle Lesslie. Amoureuse du crĂ©tin Grayson, elle refuse d’ouvrir les yeux sur lui. C’est alors que Holder tombe sur ce dernier Ă  une fĂȘte et la fille qu’il est en train d’embrasser Ă  pleine bouche n’est pas sa sƓur, il voit rouge et fait tout pour remĂ©dier dĂ©finitivement Ă  cette situation qui ne lui convient plus !  Voir souffrir sa sƓur Ă  cause de ce salaud trĂšs peu pour lui ! Arrivant Ă  ses fins, il se promet d’ĂȘtre lĂ  pour Less, et de l’Ă©pauler en lui promettant qu’elle mĂ©rite quelqu’un de mieux que ce tocard ! Malheureusement, Holder se rend bien compte que sa sƓur ne va pas bien aprĂšs cette rupture, il se demande aussi pourquoi certaines nuits elle vient pleurer dans ses bras sans jamais lui dire ce qui ne va pas ! Alors il fait son rĂŽle de grand frĂšre et la console. Il se fiche du regard des autres, il se fiche de rester un samedi soir Ă  regarder des comĂ©dies romantiques au lieu de sortir avec ses potes, il se fiche qu’Ă  l’Ăąge de 17 ans la personne la plus importante pour lui ce soit sa sƓur ! Mais lorsqu’il la dĂ©couvre sans vie sur son lit, ses yeux aux couleurs d’une photocopie en noir et blanc, flous et sombres, son monde s’Ă©croule. Il s’Ă©croule pour la deuxiĂšme fois de sa vie.
« Quand un frĂšre aime sa sƓur, il est censĂ© savoir ce qui la rend heureuse et triste. Mais moi, je n’ai pas su. Et je ne sais toujours pas. Alors je te demande pardon, Less. Je suis vraiment dĂ©solĂ© de t’avoir laissĂ©e continuer Ă  faire semblant d’aller bien, alors qu’Ă  l’Ă©vidence c’Ă©tait loin d’ĂȘtre le cas »
AprĂšs avoir annoncĂ© la tragĂ©die Ă  sa mĂšre, avoir pĂ©tĂ© un cĂąble au lycĂ©e et tabasser un Ă©lĂšve, avoir Ă©tĂ© vivre chez son pĂšre pendant un an, Holder est de retour dans sa ville mais malheureusement pour lui rien n’a changĂ©. Les souvenirs liĂ©s Ă  sa sƓur sont toujours prĂ©sents, les ragots Ă  son sujet au lycĂ©e inchangĂ©s et sa vie toujours aussi vide. MalgrĂ© les lettres qu’il Ă©crit Ă  Lesslie, rien n’y fait, il n’a plus le goĂ»t de rien, mais n’a pas le courage de sa sƓur pour en finir avec la vie, car oui, selon lui ce n’est pas une faiblesse mais une force de vouloir mourir sans savoir si quelque chose nous attend de l’autre cĂŽtĂ©. Il s’apprĂȘte Ă  abandonner le lycĂ©e jusqu’Ă  elle : Sky ! DĂšs qu’il la voit son cƓur s’arrĂȘte, son sang se glace.
« Mon cƓur se fige. Le temps se fige. L’univers entier se fige »
01
Il sait, il sent que cette petite fille qu’il a perdu il y a treize ans se tient devant lui ! Il sait que Hope, sa meilleure amie qu’il a laissĂ©e monter dans une voiture sans rien faire est en train de le fixer. Il reconnaĂźt ses yeux, son nez, sa bouche, ses lĂšvres et ses cheveux. Et pourtant, malgrĂ© cette certitude, elle ne le reconnaĂźt pas. Elle ne s’appelle pas Hope, mais Sky. Son anniversaire n’est pas son anniversaire. Alors ce serait-il trompé ? Il va tout faire pour la connaĂźtre d’avantage et combler les questions qu’il se pose Ă  son sujet.
Sky est-elle Hope ?
Tout au long du livre nous allons nous poser les mĂȘmes questions que Holder, bon ok, nous on sait dĂ©jĂ  qu’il s’agit bien de Hope mais on fait genre on ne sait pas pour ĂȘtre solidaire avec lui.
Si ce n’est pas elle, pourquoi est-il autant attirĂ© par elle ? Pourquoi ne veut-il pas se laisser aller, de peur de perdre encore une fille Ă  laquelle il tient ? Pourquoi n’a-t-elle aucun souvenir de son enfance ? Jusqu’Ă  la dĂ©couverte de ce fameux bracelet 
 et 
 vous connaissez la suite !
♩  ♩  ♩
Lorsque j’ai fini Hopeless j’ai eu du mal Ă  trouver une autre lecture car vraiment l’histoire de Dean et Hope et de Holder et Sky  m’avait complĂštement chamboulĂ©e (pour moi ce sont deux histoires diffĂ©rentes qui se relient Ă  la fin).
C’Ă©tait le premier CoHo que je lisais et ce ne fut pas le dernier. Je suis tombĂ©e instantanĂ©ment amoureuse de ses mots.  Impossible alors pour moi de me l’enlever de la tĂȘte j’ai donc farfouillĂ© sur internet et ĂŽ bonheur je dĂ©couvre qu’un autre tome est disponible sur cette histoire mais racontĂ© du point de vue de Holder (encore mieux !). Je dĂ©jante trĂšs rapidement lorsque je vois qu’il n’existe aucune traduction française et que ce n’est pas prĂ©vu pour le moment. Mais il me le faut ! Je veux dire vraiment !
Donc aux grands mots les grands moyens je m’achĂšte la version originale et je me bats avec mon niveau moyen d’anglais pour revivre cette histoire sous un autre angle ! Malheureusement je ne peux pas dire que j’ai tout compris et du coup je n’ai pas pris autant de plaisir Ă  ma lecture car je passais mon temps sur le dictionnaire Ă  essayer de traduire au mieux ce que je ne comprenais pas ! Alors comprenez ma joie lorsque j’ai vu que ĂŽ bonheur Losing Hope allait ĂȘtre traduit en français et que j’allais enfin pouvoir tout comprendre ! Le 19 janvier 2017 arrive et me voilĂ  en possession de mon prĂ©cieux pour retrouver un de mes couple fĂ©tiche !

02

Si vous saviez Ă  quel point ce livre m’a fait pleurer ! En fait nan, vous ne voulez pas savoir, il vaut mieux que vous gardiez une image parfaite de moi (ah oui pour celles et ceux qui ne me connaissent pas encore j’adore me lancer des fleurs 😎). Quand Holder se met Ă  Ă©crire Ă  sa sƓur dans un carnet c’est trĂšs intense et il arrive Ă  me faire aussi bien pleurer que rire dans sa façon de s’adresser Ă  elle. Il a un humour assez sarcastique qui arrive Ă  me faire sourire.
« Une derniĂšre petite chose explique aussi mon retour : ma grosse dispute avec papa. Rappelle-moi de tout te raconter plus tard. Ah ! Mais non, j’oubliais : tu ne peux pas me le rappeler. Pas de souci, je m’en souviendrai.
Holder : pense à raconter à Less ta dispute avec papa ».
Ouais, nan, en fait vous avez raison, purĂ©e c’est super triste !
Une fois que Sky rentre dans sa vie, le sourire niais de l’adolescente de quinze ans me revient et j’adore leur histoire. Ils se cherchent, se charrient, se protĂšgent, s’aiment tout simplement mais s’aiment d’une façon qui leur appartient. Ils se vivent ! MĂȘme si, oui, je savais tout ce qui allait se passer c’est comme si je dĂ©couvrais Ă  nouveau leur histoire. Voir Ă  quel point Holder est rongĂ© par la culpabilitĂ©, celle d’avoir abandonnĂ© Hope et celle de ne pas avoir vu que sa sƓur Ă©tait malheureuse. Les deux filles qu’il n’a jamais aimĂ©es sont parties par sa faute selon lui, car il n’a pas su les protĂ©ger, et croyez-moi on le ressent Ă  chacune de ses pensĂ©es.
Et cette fin mon dieu cette fin, je ne vais pas vous en parler vous vous doutez bien, mais je ne peux l’expliquer, j’ai fondu en larmes lorsque j’ai vu et compris une chose que nous ne savions pas dans Hopeless et ça m’a rendue tellement malheureuse pour Holder ! Bref je vais m’arrĂȘter lĂ  car sinon je vais encore faire une chronique Ă  rallonge et vous raconter tout le livre 
 quoi comment ça ? Ma chronique est dĂ©jĂ  super longue ? Je vous permets pas enfin 


03

amazon-losing-hope

 

No Love No Fear, Play with me #1 ⋆ Angel AREKIN

no-love-no-fear-tome-1-play-with-me-862166

plume-no-love-no-fear-tome-1

RĂ©sumĂ© de l’éditeur:

A l’adolescence, les liens parfois se renforcent 
 jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Rine, MaĂ«l et Yano Ă©taient amis. Quand MaĂ«l et Yano rĂ©alisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux de Rine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragĂ©die se charge de mettre fin au triangle amoureux, en mĂȘme temps qu’à l’amitiĂ© de l’insĂ©parable trio. La mort de MaĂ«l plonge Yano et Rine dans la culpabilitĂ©, et les sĂ©pare. Des annĂ©es plus tard alors que Rine entre Ă  la fac, elle se trouve confrontĂ©e au beau et irritant Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors que Rine veut tout faire pour s’affranchir de leur passĂ©, Yano la met au dĂ©fi de parvenir Ă  l’oublier. Il l’entraĂźne dans un jeu Ă©trange, oĂč l’amour et la peur sont exclus, pour la ramener Ă  lui et la garder sous son emprise. Mais qui possĂšde vraiment l’autre ?

❀ La chronique de Diboux :

Que dire de cette lecture ? À part qu’elle m’a complĂštement retournĂ©e ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas Ă©tĂ© captivĂ©e Ă  ce point. Impossible de m’arrĂȘter une fois le prologue entamĂ©. Et dĂšs les premiĂšres lignes je me suis posĂ©e des questions. Sur ma lecture ? Non, sur moi-mĂȘme, et croyez-moi ma p’tite tĂȘte regorge d’interrogations. Mais dans ce cas prĂ©cis la question qui ne cesse de raisonner en moi est : comment peux-tu tomber amoureuse d’un gamin de treize ans ?
Je vous vois venir, je sais ce que vous pensez immĂ©diatement oh non pas une histoire d’adolescents. Mais ne vous en faites pas il ne s’agit que d’un flash-back pour nous mettre dans l’ambiance et pour comprendre l’amitiĂ© qui lie nos deux personnages Yano et Rine. Ils se connaissent depuis toujours, se comprennent, se font rire, se protĂšgent 
 Yano n’est pas Yano sans Rine, et inversement.
« -Tu ferais ça pour moi ?
– Ouais, si un mec te fait souffrir, je le tue de mes mains. Crois-moi, il te trompera pas.
Je me surpris Ă  penser que si un autre mec s’avisait de la toucher, mĂȘme pour l’embrasser, j’aurai probablement trĂšs envie de le bousiller.
– Et si ça arrive, je lui couperai les couilles. Je laisserai personne te faire souffrir Rine. T’inquiĂšte pas. Je veille sur toi ! »
Et BIM le coup de foudre a lieu : Yano, treize ans, vient de faire chavirer mon cƓur.

1


Nous retrouvons nos protagonistes sept ans aprĂšs le prologue et hum les choses ont littĂ©ralement changĂ©. Yano et Rine ne sont plus les amis si proches qu’ils Ă©taient lors du prologue. En effet, le premier jour de fac de Rine ne sera pas diffĂ©rent de ses derniĂšres annĂ©es au lycĂ©e. Moqueries et mĂ©chancetĂ©s sont au rendez-vous lorsqu’elle se retrouve face Ă  son meilleur ennemi, j’ai nommĂ© Camille Yano, Yano pour les intimes (c’est comme ça qu’il veut que je l’appelle quand je suis au lit avec lui 
 bah quoi ?). Quatre ans que ce dernier mĂšne la vie dure Ă  celle qu’il protĂ©geait tant avant, mais mĂȘme en agissant de la sorte avec elle, il se rĂ©serve l’exclusivitĂ© de cette souffrance.
« Dans mon esprit tordu, je songe que moi seul ai le droit et le pouvoir de lui faire du mal. Je n’ai aucune envie que quelqu’un d’autre puisse m’îter ce plaisir ».
Cependant, en tant que lectrice aguerrie (oui, oui je parle aussi de vous ne vous en faites pas), nous sentons bien une Ă©norme souffrance et un combat perpĂ©tuel contre lui-mĂȘme. MalgrĂ© tout ce qu’il peut lui faire subir, en commençant par ce fameux surnom « miss glaçon », il ne supporte pas que quelqu’un d’autre s’en prenne Ă  elle et il sera le premier Ă  dĂ©gainer le poing si besoin est, face Ă  une Rine Ă  chaque fois perturbĂ©e par ce changement de comportement. Elle qui a une description plutĂŽt peu flatteuse de Yano habituellement «  arrogant, Ă©goĂŻste et parfait connard » laisse tomber ses barriĂšres pour se souvenir de « SON » Yano, aimant, protecteur et toujours prĂ©sent pour elle. La douche froide ne tarde pourtant jamais Ă  se dĂ©verser sur elle quand Yano dĂ©cide de frapper de nouveau.

2

Rine est une personne trĂšs forte je trouve. MalgrĂ© tout ce qu’elle a vĂ©cu depuis quatre ans, depuis la mort de MaĂ«l, son petit ami et accessoirement meilleur ami de Yano, nous voyons qu’elle a une force Ă©vidente de s’en sortir. Oui, Ă©videmment elle est triste, seule et blasĂ©e des agissements de Yano mais elle continue d’avancer malgrĂ© une douleur Ă©vidente. Elle va mĂȘme finir par accepter ce jeu que va lui proposer Yano : essayer de l’oublier. Mais ce jeu va emprunter divers chemins plus intĂ©ressants les uns que les autres. Sexe, jalousie, provocation 
 Comment vont s’en sortir nos jeunes hĂ©ros si attachĂ©s l’un Ă  l’autre mais si malheureux et coupables de ce qui est arrivĂ© Ă  MaĂ«l ? Cette culpabilitĂ©, cette haine mĂȘme qu’éprouve Yano envers son meilleur ami prend des proportions Ă©normes et lui fera prendre des dĂ©cisions toutes plus cruelles les unes que les autres envers Rine.
Mais comment cette derniÚre va-t-elle réagir face à ces agissements ? Subir et se taire ou affronter et contrer ?
♩  ♩  ♩
J’avais dĂ©jĂ  dĂ©couvert la plume de Angel Arekin avec Love Business et celle-ci m’avait plus que convaincue mais lĂ  
 No love no fear m’a littĂ©ralement transportĂ©e. Ce livre agit comme une drogue et le pire c’est qu’on en redemande encore et toujours. Ouais c’est bien ça, une drogue ! Angel dĂ©crit les Ă©motions Ă  la perfection et te fait passer par tous les Ă©tats possibles et inimaginables, je n’ai qu’un mot qui pourrait la dĂ©finir : magicienne, oh et reine de la frustration aussi !
DĂšs le dĂ©but j’ai Ă©tĂ© bouleversĂ©e par Yano, non pas par son physique de dieu, mĂȘme si je vous l’avoue celui-ci ne gĂąche rien, mais il y a quelque chose en lui qui me prend aux tripes ! Oui, c’est le plus grand des salopards, vraiment, mais impossible de le dĂ©tester. Lorsqu’il fait souffrir Rine pour se venger de la trahison de MaĂ«l, on sait qu’il se fait souffrir en mĂȘme temps. Yano est finalement un mec entier, et sa vie de tous les jours dans sa famille est tellement merdique qu’il n’a jamais appris Ă  aimer, il n’arrive pas Ă  gĂ©rer ses Ă©motions et lorsque celles-ci se trouvent trop nombreuses en lui et bah ça Ă©clate et le plus souvent c’est Rine qui en fait les frais. Rine quant Ă  elle supporte tout ça car elle culpabilise aussi de ce qui est arrivĂ© Ă  MaĂ«l. Elle laisse volontairement Yano la tourmenter, si elle le voulait elle pourrait arrĂȘter ce jeu et Yano la laisserai sĂ»rement faire, je pense mĂȘme qu’au final c’est elle qui dĂ©tient le pouvoir.

3

J’ai Ă©videmment versĂ© quelques larmes, oui parce Dib sans pleurer sur un livre ne serait pas vraiment Dib, n’est-ce pas ? De nombreux flash-back sont prĂ©sents pour nous montrer comment et pourquoi ils en sont arrivĂ©s lĂ  et Ă©videmment ils m’ont bouleversĂ©e. Je n’arrĂȘtai pas de me demander « et si   » mais comme on dit avec des « si » on referait le monde et est-ce que finalement le monde de Yano et Rine mĂ©rite-t-il d’ĂȘtre changé ? Je ne pense pas, tous leurs actes, leurs pensĂ©es, leurs souffrances les ont menĂ©s lĂ  oĂč ils sont aujourd’hui et ces blessures font ce qu’ils sont Ă  present, donc non, je ne changerai aucune ligne de leur histoire, et ça tombe bien non ? ce n’est pas moi l’auteur !
Bref vous l’aurez compris ce livre est un coup de cƓur intersidĂ©ral, non, non ce n’est pas exagĂ©rĂ©, celles qui l’ont lu seront d’accord avec moi et celles qui ne connaissent pas, qu’est-ce que vous faites encore ici ? ZOU ! Fichez-moi le camp !
Un dernier petit mot pour mon Yano, mĂȘme si effectivement tu as laissĂ© ton empreinte sur moi, une petite chose m’a fait sourire tout du long ! Les poubelles doivent dĂ©border d’énergie avec tous les cafĂ©s que tu as jetĂ© sans les boire. Tu dois du fric Ă  ta crĂ©atrice mec !

4

amazon-no-love